FRÉDÉRIC MARTIN

Violoniste - formateur CEFEDEM

Directeur de la Compagnie des Violons du Roy

Né en 1960 dans la Loire, il a suivi ses études près de Lyon. Il s'est toujours intéressé à la musique du Moyen Age et de la Renaissance (vièle, lira da braccio, instruments à vent...) qu'il présente en concert dès 1969...

De 1979 à 1985, il se spécialise dans l'étude du violon baroque au Centre de Musique Ancienne de Genève auprès de Chiara Banchini et obtient le diplôme de concert et le diplôme de la Société Suisse de Pédagogie Musicale. Il a travaillé également durant cette même période à l'Institut des Musiques et Danses Anciennesde Paris avec Sigiswald Kuijken. Il obtient une licence de musicologie à l'Université de Lyon II en 1982.

Il a été membre des Arts Florissants(direction William Christie) durant dix années en étant de temps à autre Premier Violon (plusieurs disques ainsi enregistrés). Il est aussi invité par La Chapelle Royale (direction Philippe Herreweghe), Le Concert des Nations (Jordi Savall), Huelgas (dir. Paul Van Nevel),  Doulce Mémoire (dir. Denis Raisin Dadre), l'Ensemble 415 (René Jacobs, Chiara Banchini), l’Ensemble Akadêmia et de nombreuses autres formations de chambre ou d'orchestre.

Il est très souvent conduit à réunir une équipe orchestrale pour différents chœurs, Psallette de Lorraine(Pierre Cao), Maîtrise de Notre-Dame de Paris, Ensemble Benjamin Britten (Nicole Corti) etc, dont il est le Premier Violon.

Il lui est souvent demandé de former et de diriger une " bande de violons " pour la danse et le spectacle (Compagnie Il Ballarino pour Le Ballet Comique de la Royne dirigé par Gabriel Garrido, Compagnie L’Éventail, Compagnie L’Éclat des Muses, direction Christine Bayle). C’est après avoir assisté à ce spectacle que Chiara Banchini a demandé à Frédéric Martin de former sous l’appellation Ensemble 415, un trio sonate pour un spectacle de danse avec la Compagnie Il Ballarino qui fut donné en Italie puis au Forum Meyrin à Genève.

Il s’est produit dans le monde entier : Suisse, Italie, Espagne, Allemagne, Portugal, Pologne, Hongrie, Russie, Ukraine, République Tchèque, Inde, Canada, États-Unis, Brésil, Argentine, Nigeria...

 

Frédéric Martin est invité à donner des conférences sur le style et l’ornementation baroque (CNR de Paris), sur la lira da braccio (CNR Poitiers) ainsi que des stages d’improvisation et d’interprétation de la musique Renaissance et baroque au Brésil (Rio de Janeiro), en Belgique (Académie Internationale d’Été de Neufchâteau), en Espagne (Educación y Universidad Popular : Musica Antigua, Gijòn), en Pologne (Summer School of Early dance and Music in Sandomierz à Varsovie), en Suisse (Académie Bach à Porrentruy) et en France (Académie Internationale de Musique Ancienne de Dole, Centre de Musique Ancienne d’Auxi-le-Château à Amiens, Fougère, les stages d’été de la Compagnie Maître Guillaume...).


Il est, depuis 1994, titulaire du premier Diplôme d'État pour le violon baroque. Il est invité en tant qu’expert à un jury de maîtrise à l’Université Paris-Sorbonne portant sur une étude des instruments " intermédiaires " dans la bande de violons du XVIIe siècle, jury de CA de violon baroque (Lyon), ainsi que pour des jurys de violon baroque aux CNSMD de Paris, Lyon et Tours ainsi que pour des danseurs au CNSMD de Paris.

Il lui a été demandé d'enseigner les pratiques anciennes du violon (2008) lors d'un stage à vocation d'ouverture : Le violon dans tous ses états pour amener des étudiants en classes supérieures de violon classique à connaître d'autres pratiques et d'autres répertoires de leur instrument avec Annick Roussin, Marie Charvet, Amie Flammer en classique et Didier Lockwood en jazz.

Il est aussi responsable de l’édition de partitions des répertoires enregistrés par l’Ensemble Variations aux Éditions Le Tourdion.

Passionné par la voix, il s'applique à retrouver la technique de la  lira da braccio avec laquelle il a enregistré pour Ricercar (Guide des instruments de la Renaissance, Musique pour le Musée Instrumental de Bruxelles), Elyma (Orfeo de Monteverdi), Akadêmia (La Morte di Orfeo de Stefano Landi) et surtout l'ensemble Doulce Mémoire (Le Courtisan, Trionfo di Bacco, Leonardo da Vinci...), en tant que rare spécialiste... C’est au sein de La Compagnie des Violons du Roy qu’il travaille avec un ensemble vocal qu’il a créé pour expérimenter le travail sur la dynamique liée au mouvement dans les répertoires spécifiques et non spécifiques de la danse.

Il travaille beaucoup avec et pour la danse. Il a été ainsi invité en Suisse pour créer un spectacle avec les danseurs de la Compagnie Piollet-Guizerix (11 musiciens et 3 danseurs), à Paris avec la Compagnie Ektos de Jean Christophe Boclé, en Italie, France, Allemagne avec la Compagnie L’Éclat des Muses, en Andorre, France et Italie avec la Compagnie Ana Yepes, en France et en Suisse avec La Compagnie des Violons du Roy (de 2 à 19 musiciens, 1 à 6 danseurs)...

Il est régulièrement demandé pour enseigner dans le cadre des CEFEDEM (Bourgogne, Poitou-Charente, Lorraine, Bretagne Pays-de-Loire, Aquitaine, Normandie) ou dans des Conservatoires ou écoles de musique.

Il a été missionné avec La Compagnie des Violons du Roy dans une action du Conseil Général de Côte d'Or et de Arts Vivants 21 pour travailler auprès des chœurs et ensembles vocaux amateurs de Côte d’Or sur le rapport musique et danse dans les répertoires vocaux de la Renaissance. Un film documentaire a été réalisé à la demande du Conseil Général de Côte d'Or sur ce travail par Franck Halimi (Bal en plein chœur, 2007).

 

Frédéric Martin a enregistré près d'une cinquantaine de disques en soliste et en orchestre.

 

Afin de garder une trace du travail qui a été mené par la Compagnie des Violons du Roy en 2007 dans le cadre du Festival Les Enchantés (Conseil Général de la Côte d’Or) avec plusieurs chorales amateurs de Côte d’Or, il a été demandé à Franck Halimi la réalisation d’un film intitulé Bal en plein chœur. Dans cet opus filmique choral, entre autre choses, on y voit très explicitement l’intérêt de La Compagnie des Violons du Roy à partager son expérience du mouvement en musique dans le cadre d’une pratique collective de la musique ouverte à tous.

© 2020 RML mentions légales