CHRYSTEL MARCHAND

Compositrice - Professeur au CNSMDP

Responsable pédagogique au PSPBB

Après un parcours professionnel de professeur et de directrice dans divers établissements d’enseignement artistique, j’ai décidé de m’orienter vers la recherche dans le domaine des sciences de l’éducation musicale, secteur à l’intersection de la musicologie et des sciences de l’éducation. Deux champs de recherche m’intéressent particulièrement : les processus médiateurs en enseignement/apprentissage musical d’une part, et la formation des enseignants artistiques d’autre part. Ces deux champs ont d’abord été abordés de manière pratique au cours de ma carrière professionnelle : implication dans l’animation musicale entre 1982 à 1988 et direction d’un centre de formation d’enseignants de la danse et de la musique (CEFEDEM) entre 1996 et 2000.

Ces deux champs de recherche sont reliés par la problématique des médiations : quelle formation pour faire de l’enseignant un didacticien, à la fois organisateur des savoirs et facilitateur quant à leur appropriation ? Le concept d’appropiation est aujourd’hui central dans mes projets de recherche : l’appropriation des objets artistiques – temporels dans le cas de la musique – par les élèves (un article est en préparation), aussi bien que l’appropriation des outils de formations et leur réinvestissement dans la pratique par les se-formant (j’envisage de proposer une communication aux Journées francophones de la recherche en éducation musicale 2010, ainsi qu’au Colloque international de la HEP Béjune et du CRIFPE Laval en juillet 2010), sont pour moi deux axes de recherche porteurs sur le plan épistémologique.

Les concepts de médiation et d’appropriation sont étudiés au travers de la psychologie historico-culturelle de la « Troïka » russe (Léontiev, Luria, Vygotski) et de leurs successeurs (Bronckart, Clot, Friedrich, Rochex, Vergnaud) et j’estime indispensable d’approfondir ce paradigme. A l’occasion de mes séjours réguliers à Berlin (lectrice aux Bundesarchiven et à la Staatsbibliothek), je me suis penchée sur la recherche pédagogique dans l’ex RDA, espérant trouver des traces du courant historico-culturel dans un pays qui s’est développé après la période stalinienne. Ce troisième thème de recherche me permet de concilier plusieurs centres d’intérêt : héritage socio-historique, histoire de la recherche pédagogique dans un contexte fortement marqué par l’idéologie marxiste-léniniste, goût pour la culture et la langue allemandes.

Parallèlement à ces activités, je tiens à signaler que je poursuis mon travail de compositrice, avec plusieurs projets en cours ; même si ces travaux ne concernent pas directement le champ des sciences de l’éducation ni de la musicologie, ils contribuent – outre leur caractère de nécessité personnelle – à renforcer ma motivation et ma légitimité dans le domaine de l’éducation musicale.

© 2020 RML mentions légales