© 2020 RML mentions légales

foremi

e-formation destinée aux enseignants des pratiques instrumentales issus du secteur public

INTERPRÉTATION HISTORIQUE

 

Interprétation sur instruments historiques – Piano
Par Georges Guillard

 

32 heures sur 8 semaines avec 4 chatrooms

 

Sommaire

1) Généralités I
Paradoxes pour les claviéristes
•  La voix considérée comme le modèle de tous les instruments
•  La partition ancienne n'est qu'un aide-mémoire
•  Nécessité d'une «  conversion  » de l'oreille
D'où intérêt
•  de « toucher » les instruments anciens
•  de décrypter les traités
•  d'opérer aussi une conversion de l'œil et peut-être du goût (le «  bon goût  »)
Danger : singer les manières baroques sans en comprendre le sens.
2) Généralités II
Evolution des styles :
* Le terme « générique » actuel recouvre de nombreuses demeures stylistiques selon l'époque :baroque, rococo, pré-classique, etc.
* De même, l'Europe baroque est très diverse : explorer les écoles nationales
Les instruments : clavecins, piano-forte (jusqu'à Chopin)
Réflexion : Adaptation des « modernes » aux usages « anciens »
Qu'est ce qui « choque » et/ou retient la curiosité de celui qui a été élevé dans le sérail d'un conservatoire traditionnel ?
- Le son  : Le diapason, le tempérament, les instruments, etc.
- La partition  : les notations, les styles, etc.
- La musique « ensemble » (cf. l'art de la conversation)
3) Couleurs
•  « Tonalités » et l' « imbroglio » des modes
•  Tempéraments
•  Diapasons
4) Instruments
•  Le clavecin
•  Le clavicorde
•  Le piano-forte
•  L’orgue
•  Les claviers de Bach
•  Le toucher
5) Partition
•  Les notations, Les clefs
•  La mesure et le prélude non mesure
•  Les nuances
•  La basse continue
•  Le récitatif
6) Rythmes
•  La rythmique grecque
•  Rythmes de danses baroques, les danses de Bach
•  Un peu d’exotisme
7) Dynamiques
• Théorie des passions
•  Phrases, phrasés
•  La justesse, les nuances
•  Le « discours » musical
8) Les auteurs et les œuvres
• Les répertoires nationaux
•  Les trois étoiles
•  Le professeur Couperin, la trilogie viennoise et le piano-forte

Interprétation sur instruments historiques – Violon
Par Frédéric Martin

24 heures sur 6 semaines avec 3 chatrooms

Sommaire
 

1. Généralités : Réflexions et positionnement sur l’intérêt d’une pratique de la musique ancienne.

  • Des questions sur la pratique musicale en lien avec le répertoire.

  • Y-a-t-il un intérêt à respecter la volonté de l’auteur ?

  • A la recherche de « nouvelles » émotions, des clés de lecture.

  • Une autre technique ?

  • Une technique au service de tous les répertoires est-elle possible ?

 

2. Histoire du violon du 16ème au 18ème siècle. Son rôle, ses répertoires.

  • Origines, l’Italie et Ferrata, un rôle défini : la danse.

  • Terminologie.

  • Diffusion dans les autres nations.

  • Définition du violon.

  • Les répertoires.

 

3. Positions et tenues historiques 1

  • Maintien du corps.

  • Position des jambes. P

  • osition des bras.

  • Les tenues du violon.

 

4. Positions et tenues historiques  2. Considérations esthétiques.

  • Les tenues de l’archet.

  • Engagement du bras dans le mouvement de l’archet.

  • Considérations esthétiques

 

5. Répertoires & écoles nationales 1. Premiers répertoires.

  • La musique à danser.

  • La chanson, le motet diminué.

  • Suite, sonata, canzona, arie, sinfonia, fantaisie, cappriccio, toccata, retornelli.

  • Le concerto grosso, concerto.

 

6. Répertoires & écoles nationales 2. 17ème et 18ème siècle.

  • Italie.

  • France.

  • Allemagne, Autriche.

  • Les autres nations

 

7. Ouverture vers une époque et une pensée, style et technique des Lullistes.

  • Sur la manière de Joüer les airs de Balets à la Françoise selon la méthode de feu Monsieur Lully

 

8. Modes de jeux, vocabulaire, articulation. Traités et méthodes d’apprentissage. Quelques ouvrages de référence.

  • 16e et 17e siècles en Italie.

  • Le violon au début du 17e siècle en France.

  • Le 18e siècle.



L’évaluation se fera par quelques recherches personnalisées ainsi que différents questionnaires de compréhension à remplir.
Le but est de rendre la personne le plus autonome possible quant à l’abord d’une partition (ou d’un facsimile) de cette époque.

Interprétation historique - Chant

24 heures sur 6 semaines avec 3 chatrooms

Par Sandrah Silvio

 

1. Quelle voix pour la musique ancienne ? 

  • Le mouvement de la musique ancienne.

  • Quelle voix pour la musique ancienne.

  • La technique moderne au service de la voix baroque ?

  • L’interprétation baroque.

  • L’importance de la pratique vocale baroque dans les conservatoires

 

 

2. L’idéal vocal au Moyen-Age et à la Renaissance

  • La voix dans l’Antiquité.

  • L’idéal vocal et la technique vocale.

  • Le style d’interprétation et les répertoires.

 

 

3. L’idéal vocal au baroque : histoire et évolution 

  • Développements vers la fin du 16e siècle.

  • La naissance de l’opéra et le récitar cantando.

  • L’apparition du castrat et le goût pour la voix aigüe.

  • L’idéal vocal et la technique vocale.

  • Le style d’interprétation.

 

 

4. La technique vocale au 18e siècle en Italie 

  • Développements et réformes au sein de l’opéra à la fin du 17e siècle.

  • Situation de l’opéra au début du 18e siècle.

  • L’idéal vocal.

  • Les principes techniques.

  • Le style d’interprétation

 

 

5. La musique baroque vocale en France 

  • Généralités.

  • La musique vocale en France avant Lully.

  • La réforme de JB. Lully.

  • La musique vocale en France après Lully.

  • Les institutions musicales françaises.

  • Les genres de la musique vocale

 

 

6. Le style d’interprétation en France

  • L’idéal vocal et la technique vocale en France aux 17e et 18e siècles.

  • Le phrasé baroque français.

  • La déclamation.

  • L’énergie des modes et affects d’après MA. Charpentier.

  • Les tons à caractère ou les caractères de la voix.

  • L’ornementation.

  • La gestuelle et le chant

 

 

7. Le style d’interprétation en Allemagne, Angleterre et autres nations

  • L’art vocal en Allemagne.

  • L’art vocal en Angleterre.

  • L’art vocal en Espagne et Amérique latine

 

 

8. Les interprètes et l’évolution de la technique vocale

  • Les sopranos.

  • Les castrats.

  • Les contreténors.

  • Les contraltos.

  • Les ténors italiens et le hautecontre français.

  • Les basses.